info@topimmo.be 061/210 750

L’immobilier ardennais ne connait pas la crise

16/11/2020

La crise sanitaire et le confinement ne semblent pas avoir d’incidence sur le marché des résidences secondaires. Que du contraire ! Au cours des derniers mois, les résidences secondaires dans notre pays se sont vendues comme des petits pains. Si la Côte fait beaucoup parler d’elle, l’Ardenne n’a rien à lui envier.

À la découverte de notre beau pays

L’Ardenne a la cote depuis déjà de nombreuses années, notamment auprès des citoyens du nord du pays, mais pas que. Cette année, les Belges ont appris à (re)découvrir leur pays. Crise sanitaire oblige, voyager à l’étranger s’annonce compliqué.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la nature semble avoir gagné le coeur des acheteurs belges. En effet, de nombreux citoyens ont décidé de s’y offrir une résidence secondaire. Il faut dire que les atouts ne manquent pas dans cette belle région : longues balades en forêt, le plateau des Hautes-Fagnes, l’historique Bastogne ou encore la ville de Durbuy sont autant d’attraits touristiques pour les investisseurs immobiliers.

L’Ardenne bat tous les records

L’Ardenne belge compte près d’une soixantaine de communes, réparties sur plusieurs provinces (Liège, Namur et Luxembourg). Depuis le déconfinement en mai dernier, les 10 communes les plus importantes de la région (Dinant, Stavelot, La Roche-en-Ardenne, Durbuy, Houffalize, Spa, Bouillon, Vielsam, Malmedy et Bastogne) enregistrent un nombre de transactions en hausse, réalisant une meilleure reprise que pour l’ensemble du pays ! Concrètement, entre le 18 mai et le 30 septembre 2020, le nombre de transactions a progressé de 12,4% dans l’Ardenne contre 7,7% pour l’ensemble du territoire belge par rapport à la même période en 2019 (source : FedNot).

Transactions immobilières depuis le déconfinement (entre le 18 mai et le 30 septembre 2020)
Belgique 8%
10 communes de l’Ardenne12%
Source : notaire.be

Cependant, en analysant ces 10 communes séparément, la variation peut être très importante. À titre d’exemples, la ville de Spa enregistre un recul de transactions de près de 38%, tandis qu’à Dinant elles ont grimpé de plus de 80%. Cette disparité entre communes s’explique par les facteurs suivants :

  • le nombre réduit, chaque année, de transactions immobilières dans certaines d’entre elles
  • La présence d’une ou deux études notariales dans d’autres

Les chiffres repris dans le tableau suivant sont donc à prendre avec précaution.

Transactions immobilières depuis le déconfinement (entre le 18 mai 2020 et le 30 septembre 2020)Prix de l’immobilier entre le 1er janvier 2019 et le 30 septembre 2019
Durbuy– 2%+ 22%
La Roche-en-Ardenne– 3%+ 12%
Houffalize+ 25%+ 15%
Spa– 38%+ 2%
Vielsam+ 26%+ 4%
Bouillon 0%– 8%
Malmedy+ 17%– 6%
Dinant+ 81%+ 4%
Stavelot– 2%– 16%
Bastogne + 12%+ 9%
source : notaire.be

L’immobilier ardennais a le vent en poupe !

Si les statistiques doivent être lues et considérées avec prudence, les témoignages de professionnels de l’immobilier illustrent bien ce véritable boom.

La reprise de l’activité immobilière en mai dernier pourrait être qualifiée de folie tant l’engouement pour l’immobilier était à son paroxysme. Nombre de visites en hausse, explosion des actes notariés (même à distance), … À en juger par le baromètre des notaires, le volume des transactions au troisième trimestre de l’année 2020 est tout simplement étonnant, même pour les acteurs de terrain. Conséquence : face à cette situation exceptionnelle, la demande reste forte, mais l’offre est, quant à elle, limitée. La concurrence est rude pour les acheteurs, car les biens convoités sont peux nombreux. Premier arrivé, premier servi comme on dit.

Les gîtes très demandés

Autre constat : les gîtes sont très convoités. De fait, ces biens haut de gamme permettent d’obtenir un rendement intéressant pour les investisseurs. Les gîtes se vendent très vite, au grand bonheur de leurs propriétaires.

Comment expliquer cet attrait pour ce type de bien ? L’attrait pour les gîtes résulte de la difficulté actuelle à voyager à l’étranger. Ceux qui investissent dans des gîtes parient sur le fait que les Belges privilégieront des vacances en Belgique plutôt qu’à l’étranger dans les années à venir.

Hausse des prix en Ardenne

Les principaux investisseurs en Ardenne luxembourgeoise proviennent essentiellement du nord du pays. En effet, nos voisins néerlandophones sont friands de cette belle région et l’étaient déjà bien avant le début de la pandémie. Le nombre croissant d’investissements immobiliers dans la ville de Durbuy a poussé certaines personnes à passer à l’achat, ce qui a eu pour effet d’augmenter les prix. En effet, entre 2016 et 2019, le prix des maisons a grimpé de 12,4%. De plus, les notaires estiment que la crise sanitaire a participé à cette augmentation de l’ordre de 10% supplémentaires, estimation confirmée par la Fédération du Notariat qui informe que les prix dans la plus petite ville du monde ont augmenté de 22,3% entre 2019 et le troisième trimestre de 2020.

Topimmo, LA référence en Province de Luxembourg !

Qui a dit que le confinement ne pouvait pas être bénéfique au secteur immobilier ? Chez Topimmo, nous disposons d’un large catalogue de biens de prestige pouvant répondre à tous vos désirs.

En cette période particulière, acheter un bien est tout à fait possible ! En effet, notre agence est fière de vous proposer toujours plus de services tels que les vidéos immobilières, les visites virtuelles, des rendez-vous en visioconférence ou encore la signature électronique pour un achat encore plus rapide et en toute sécurité.  

Nous confier la vente de votre bien pendant cette période, c’est aussi garantir la meilleure protection pour votre maison, votre famille et vous tout simplement. Nous travaillons actuellement à bureaux fermés, mais nous sommes toujours à vos côtés. Nous planifions d’ores et déjà les futures visites dans notre agenda afin d’anticiper au mieux la période de déconfinement.

Parce que nous ne prendrons aucun risque pour votre santé et celle de vos proches… Contactez-nous ! Par mail à info@topimmo.be ou par téléphone au 061/210 750.